Tout savoir sur la prothèse mammaire anatomique

Fonctionnement des prothèses

Composition de la prothèse anatomique

Les prothèses mammaires anatomiques sont des prothèses plus remplie à la partie basse que la partie haute.
La prothèse mammaire anatomique n’a d’intérêt que si elle est en gel de silicone.

Pourquoi opter pour la prothèse mammaire anatomique ?

Les prothèses mammaires anatomiques en gel de silicone se dégonflent, partiellement (vagues) ou totalement.
Les prothèses mammaires anatomiques ont l’intérêt de ne pas faire des seins ronds, donc de donner un résultat très naturel.

Comment se pose la prothèse ?

Comment est-elle mise en position ?

La prothèse mammaire anatomique doit être posée de façon centrée, en effet tout mal positionnement donnerait un aspect déformé du sein.
On ne peut donc pas introduire une prothèse mammaire anatomique de façon parfaite par voie axillaire.

Deux poses possibles

La prothèse mammaire anatomique pouvant tourner et ne pas être centrée par cette incision.
On réservera donc la pose de la prothèse mammaire anatomique aux voies aréolaires et sous mammaire.

Les types de prothèses et leur pose

Textures et cicatrices

Les différents type de textures de prothèse mammaire

La prothèse mammaire anatomique sera soit macro soit micro-texturée.
A mon avis la macro-texture réduit le risque de rotation.
La prothèse mammaire anatomique présente des projections et des hauteurs différentes. On définira le volume de la prothèse mammaire anatomique en consultation en faisant essayer des prothèses externes ou Sizer dans un soutien-gorge.

Les cicatrices de prothèses mammaires anatomiques

Le type de cicatrice (sous mammaire ou aréolaire) pour introduire la prothèse mammaire anatomique sera également décidé en consultation.
La prothèse mammaire anatomique peut être introduite par l’une de ces deux voies.

Comment le médecin choisit-il la méthode d’introduction de la prothèse ?

En fonction de votre choix et votre anatomie

La décision de l’une ou l’autre incision pour introduire la prothèse mammaire anatomique tiendra compte de votre désir, de votre anatomie (thorax, large, court ou long).
La taille de votre aréole sera un élément décisif pour la pose d’une prothèse mammaire anatomique.

En fonction du volume de la prothèse anatomique

Une volumineuse prothèse mammaire anatomique ne pourra être introduite par voie aréolaire que si la taille de l’auréole est suffisante.
La voie sous mammaire sera pratiquée pour introduire un implant mammaire anatomique si les aréoles sont trop petites.

Comment choisir sa prothèse mammaire anatomique ?

Un choix pris par la patiente et le médecin

Une pré-sélection lors du rendez-vous médical avec le médecin esthétique

La projection, la hauteur et la largeur de la prothèse mammaire anatomique seront définies par la prise de mesures en consultation.
La prothèse mammaire anatomique peut être posée en pré ou retro pectoral.

Un choix lié à l’anatomie de la patiente

Pour le choix de la position de la prothèse mammaire anatomique intervient l’épaisseur de la glande mammaire, l’épaisseur du muscle.
Le volume de la prothèse mammaire anatomique désiré rentre également en ligne de compte.
La pratique de sports intense du haut du corps conditionne également le choix de la position devant (pré pectoral) ou derrière le muscle (retro pectoral, dual plan) de la prothèse mammaire anatomique.

Les étapes de la pose d’une prothèse mammaire anatomique

Combien de consultations pour poser des prothèses mammaires ?

2 consultations minimum pour choisir sereinement

La pose de prothèse mammaire anatomique, nécessite au moins deux consultations.
A la première consultation : Le choix de la prothèse ronde ou anatomique, sera décidé.
On choisit également le type d’incision pour introduire la prothèse mammaire anatomique.
La position et le volume de l’implant mammaire anatomique est également décidé.

Le choix final de la prothèse : précautions et préparation de la pose

A la deuxième consultation : Le choix du volume de la prothèse mammaire anatomique sera conforté ou discuté.
On vérifiera la mammographie de moins de deux ans, indispensable avant toute pose de prothèse mammaire anatomique.

Prothèses mammaires anatomiques : pour quel type de poitrine ?

Un aspect naturel pour les petites poitrines

Les avantages de la prothèse mammaire anatomique sont indéniablement l’aspect très naturel d’emblée, surtout chez des femmes n’ayant pas du tout de poitrine.

En cas d’absence ou de toute petite poitrine la forme de la prothèse anatomique est très rapidement visible et donnera des seins très vite naturels.

Une prothèse moins adaptée pour les poitrines volumineuses

La prothèse mammaire anatomique donne d’autant plus la forme du sein que le sein est naturellement petit. En cas de patiente ayant déjà de la poitrine et décidant une augmentation, la forme de la prothèse mammaire anatomique est moins visible. La prothèse mammaire anatomique donne moins la forme du sein et l’utilisation de cette prothèse anatomique plus discutable.

Complications des prothèses mammaires anatomiques

Retournement ou rotation de prothèse mammaire anatomique

La rotation ou retournement de la prothèse mammaire anatomique :
Il est possible même tardivement, même par des chirurgiens compétents.
La rotation possible de la prothèse mammaire anatomique est un risque lors de la pose par la réalisation d’une loge trop large. Lors de la pose de la prothèse mammaire anatomique la loge doit être la moins large possible.
Il faut faire du sur mesure.

Une prothèse déconseillée pour les femmes sportives

Rappelons-le, la prothèse mammaire anatomique ne sera pas posée par voie axillaire. Le risque de rotation de la prothèse mammaire anatomique étant trop grand.
La prothèse mammaire anatomique sera déconseillée chez les grandes sportives (tennis, basket,…).
Le vieillissement de l’implant mammaire anatomique est le même que les implants ronds.

La surveillance de la prothèse mammaire anatomique

– L’échographie tous les 3 ans avant 40 ans.
– Après 40 ans, la prothèse mammaire anatomique sera mammographié et échographié tous les 2 ans comme pour un sein sans prothèse mammaire anatomique.

Le risque de lymphome mammaire à cellules géantes est le même en cas de prothèses mammaires rondes ou anatomiques.